#94 – La réciprocité dans tous les sens

La réciprocité, je suis sûr que vous en avez entendu parler. Présentée comme la solution pour diminuer le risque de fracture.

On a tendance à associer la réciprocité à une certaine gamme d’instruments. Saviez-vous que l’on peut utiliser la réciprocité avec tous les instruments ?

C’est le sujet que je vous propose d’aborder dans cette nouvelle et 94eme réponse d’expert.

La réciprocité : un intérêt indiscutable

Ce n’est plus un secret pour personne, en endodontie, il y a deux choses qui peuvent engendrer la fracture d’un instrument : 

  • La fatigue de l’instrument qui survient lorsque l’instrument subit, subit et subit encore une même contrainte qui va le conduire à la fracture. Le meilleur exemple étant le trombone que l’on plie et replie pendant une conversation téléphonique un peu … longue et qui finit par céder.
  • Le deuxième type de fracture est la fracture à la torsion. Imaginez un instrument en rotation, et sur lequel on appuie jusqu’à bloquer la pointe. La pointe n’avance plus, mais on continue à lui imposer un mouvement de rotation. L’instrument finit par céder juste au-dessus de la zone qui est coincée. 

Pour éviter la première, il est donc préférable de limiter à un traitement l’utilisation d’un instrument. Pour éviter la seconde, il faut tour faire pour éviter que le point ne se bloque. Éviter donc d’appuyer dessus, et surtout vérifier que le canal à mettre en forme est perméable, quitte même à le pré élargir avec un pré-élargisseur.

La réciprocité est un mouvement qui alterne les rotations dans un sens, puis dans l’autre de façon répétée.

Les premiers instruments à avoir exploité ce mouvement sont ceux qui étaient utilisés avec le GiroMatic qui produisait un mouvement alternatif dans le sens horaire et anti-horaire avec des amplitudes égales. On comprend donc que finalement l’instrument ne pouvait pas avancer et qu’il fallait donc appuyer dessus. 

Avec la réciprocité actuelle, dite asymétrique, le mouvement “efficace,” donc dit “de coupe” a une amplitude très supérieure à celle du mouvement de désengagement. Ainsi, la résultante permet à l’instrument de progresser en direction apicale et de procéder ainsi à la mise en forme et à l’élargissement canalaire. 

On comprend parfaitement ce que la réciprocité apporte dans la prévention de la fracture instrumentale.

La réciprocité et les instruments dédiés

Apparue en 2011, la réciprocité est arrivée “sur le marché avec deux systèmes dédiés. Le Wave One et le Reciproc. L’accent a alors été mis sur l’intérêt du mouvement, laissant penser que seuls ces deux instruments pouvaient être utilisés avec ce mouvement. En fait, ils étaient vendus avec un moteur qui produisait un mouvement de réciprocité, sans possibilité de modifier les paramètres. 

Le mouvement imposé à ce moment-là associait une rotation en anti-horaire de 130°  suivie immédiatement d’une rotation de 30° en sens horaire. La résultante étant un mouvement de 100° en sens anti-horaire.

Pour que l’instrument soit efficace, il fallait alors que le pas de l’instrument soit inversé. Ces deux instruments mis sur le marché n’étaient autres que des instruments de rotation continue dont le pas a été inversé.

Si vous ne savez pas ce qu’est le pas, c’est très facile à comprendre. Si vous voulez visser une vis dans un mur, vous devez l’animer d’un mouvement de rotation horaire – tout simplement parce que la vis a un pas à droite. Si l’on inverse le filetage de la vis, et que l’on décide de lui donner un pas à gauche, alors, pour la visser, je devrais la tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

Dans le mouvement de la réciprocité, pour que l’instrument puisse progresser dans le canal, il faut qu’il ait un pas à gauche. C’est pour cela que les instruments de rotation continue simple ne sont pas utilisables en réciprocité, et que seuls quelques instruments tels le Wave One, le Reciproc ou encore l’Excalibur de la société ZARC sont utilisés en réciprocité.

Les moteurs sont dorénavant ouverts !

En fait ceci était vrai tant que les moteurs produisant un mouvement de réciprocité étaient “bloqués”. En effet, si vous utilisez un moteur X Smart+ ou un moteur Reciproc de chez Dentsply, vous ne pouvez pas modifier les valeurs des angles de rotation. 

En revanche la très grande majorité des moteurs disponibles sur le marché actuellement offrent la possibilité de modifier tous les réglages. Angles, vitesse, contrôle de torque. Que ce soit pour la rotation continue évidemment mais également pour la réciprocité.

Je suis sûr que le moteur que vous avez vous propose cette option. Si c’est le cas, vous pouvez utiliser vos instruments de rotation continue avec le mouvement de réciprocité.

Mais est ce que cela a un intérêt ?

Personnellement j’en ai trouvé un pour le pré-élargissement des canaux très fins avec le Z Glider.

Cet instrument est utilisé en rotation continue après le passage d’une lime manuelle K10 à la longueur de travail. l’objectif est de pré-élargir le canal pour faciliter la progression des instruments de mise en forme.

Dans certains cas, le canal est tellement fin que l’on sent que l’instrument est en contrainte. Mon stress est alors de fracturer l’instrument dans le canal très fin.

Pour remédier à ce risque de blocage j’utilise donc cet instrument qui a un pas à droite avec un mouvement de réciprocité adapté.

j’utilise pour ce faire les réglages suivants : 

  • Angle Forward 150°
  • Angle reverse 30 °
  • Vitesse 300 tours/min
  • Contrôle de troque à 3N

Ainsi, on voit l’instrument qui progresse finalement bien mieux qu’en rotation continue, et en alternant les sens de rotation, le risque de blocage et de fracture est très réduit.

Conclusion

Voilà, il s’agit ici d’une petite astuce clinique qui me rend bien service au quotidien. En sachant que ce que je fais avec le Z Glider est bien évidemment transposable à tous les autres pré-élargisseurs. Il vous faudra juste tester sur des simulateurs les différentes options pour voir laquelle est la plus efficace.

Ceci démontre une fois de plus que lorsque l’on comprend ce que l’on fait, on peut très facilement innover sans prendre de risque.

#Les Réponses d’Experts

Lire la vidéo
DÉCOUVREZ NOS FORMATIONS >>

Nos formations en endodontie e-learning sont 100% prises en charge par le DPC

ENDO-ACADÉMIE

Nos autres réponses d’expert

4 juin 2024

Réponse d'expert 98

#98 : Faut-il prémédiquer nos patients pour améliorer nos anesthésies ?

Est-ce que vous aussi, vous avez des échecs avec vos tronculaires ? Ces échecs sont ils uniquement liés à des erreurs techniques d’injection ? N’y-a-t-il pas d’autres facteurs qui limitent l’efficacité d’une injection à l’épine de Spix ? Malgré tout, cette injection reste la technique de choix pour réaliser les traitements sur les molaires et prémolaire mandibulaires, notamment grâce à sa durée d’installation Qu’en est il de le prémédication médicamenteuse avant le soin pour optimiser l’efficacité de la technique ?

7 mai 2024

Réponse d'expert 97

#97 : 4 astuces pour mieux utiliser un localisateur d’apex

Vous utilisez un localisateur d’apex, et vous avez l’impression que parfois il n’est pas fiable ? Votre localisateur vous donne parfois des mesures qui vous semblent bizarres, et vous ne comprenez pas pourquoi ? Vous commencez à douter de votre appareil et regrettez de ne pas avoir acheté la Rolls des localisateurs, pensant qu’il est plus performant ? Sachez qu’avec quatre règles simples vous allez optimiser vos résultats et que finalement, votre appareil va très bien !

2 avril 2024

Réponse d'expert 96 : La fracture instrumentale est-elle une catastrophe ?

#96 : La fracture instrumentale est-elle une catastrophe ?

Le bris instrumental est l’un des événements le plus redouté et le plus stressant pour un dentiste au cours d’un traitement endodontique. Il n’arrive pas si souvent que ça, néanmoins ce type d’incident est très largement étudié, et on en parle beaucoup au sein de la communauté des dentistes. Mais est-ce vraiment si grave que cela, de casser un instrument ? Une dent présentant un fragment instrumental est-elle forcément à extraire ?
Découvrez nos formations
Participez à notre webinaire avec le Dr Stéphane Simon pour découvrir notre catalogue de formations et nos formats pédagogiques
📅 WEBINAIRE 30 mai, 13h
Participez à notre webinaire de présentation avec le Dr Stéphane Simon
📅 WEBINAIRE 18 mars, 19h30
Découvrez nos formations