fbpx

Pour ce 32ème épisode, je poursuis mes rencontres politiques et professionnelles en recevant un nouveau représentant syndical. Comme je l’ai déjà dit dans mes précédents podcasts, j’ai invité les 4 présidents des syndicats dentaires à venir s’entretenir avec moi afin de discuter sur leurs engagements. Cette semaine, je reçois un Auvergnat, un dentiste du Cantal !

Episode 30 - James COHEN & Dr Franck MOYAL - Les centres dentaires (Hors-série 1/2 )

Pour ce trentième épisode des “gueules du dentaire”, nous avons décidé de diffuser deux hors séries. Ces hors-séries ne sont pas centrés sur des personnalités, mais sur un thème.  Pour ce premier hors série qui sera diffusé en deux parties, j’ai souhaité aborder une question brûlante en ce moment, celle des centres dentaires. Pour cette première partie, je me suis entretenu avec deux fondateurs de Centres dentaires. On pourrait croire qu’ils ont tous le même profil, et en fait .. pas du tout. 

A propos d’assistantes dentaires, cela fait quelques mois pour ne pas dire annéesque l’on entend par ci par là, la possible évolution de leur domaine de compétence avec la création d’un statut d’assistante de niveau 2. Mais sait on finalement de quoi il s’agit exactement ? Stéphane SIMON s’entretient avec Caroline LUTHY, hygiéniste chez le Dr Lauriane BAS, chirurgien dentiste à Lausanne.

Cette semaine, Stéphane SIMON reçoit une gueule connue par plus de 23 600 dentistes au moment où nous enregistrons. Peut-être pas physiquement, mais ils lui doivent des fous rires, des irritations, des prises de bec ou encore des conseils pour améliorer leur quotidien professionnel. Bisontin de naissance, il rejoint la ville des Nougats pour commencer sa scolarité.

Dans ce nouvel épisode, Stéphane reçoit une dentiste différente de ceux et celles que nous avons reçus jusque maintenant, car après une scolarité brillante, au lycée Henry IV, et bien elle a hésité entre différents métiers. Différents métiers qui tournaient autour d’un point commun, les tiroirs. Ces derniers l’ont fascinée quand elle était enfant depuis que son père l’emmenait dans une grande quincaillerie. Cette passion des tiroirs l’a amenée vers un intérêt pour la pharmacie au départ, et finalement elle postulera pour des formations en architecture, puis dans une prépa à chaussé et enfin, elle pense à la médecine. Elle passe son bac C avec mention bien ce qui à l’époque sans vouloir dévoiler son âge, et quand même une réelle performance, pour finalement annoncer à ses parents qu’elle veut faire un PCEM à Créteil avec le motif que c’est une université très tournée à la physique, qui est une discipline qui l’intéresse particulièrement.

Êtes-vous un professionnel de santé ?

Pour poursuivre votre navigation sur le site endo-academie.fr, vous devez certifier être un professionnel de santé en cliquant sur “J’accepte”.