Interview Dr Claire Boussignac

Quel est votre parcours ?

Mon parcours est assez commun, élève moyenne, j’ai choisi mon métier car il réunissait les critères  que je souhaitais : le médical, le coté manuel et des horaires compatibles avec une vie de famille.  

Après des études sans encombre, je décide de rester proche du système hospitalo-universitaire, car  j’ai toujours aimé apprendre et transmettre. J’ai donc rapidement passé le concours d’assistant  hospitalo-universitaire et j’ai pu m’épanouir auprès de praticiens de renom, tout en débutant ma vie  professionnelle libérale.  

Dans le cadre de la faculté, j’ai eu l’opportunité de m’inscrire au premier DU d’Endodontie : deux  années formidables avec des praticiens chevronnés, j’ai appris outre les spécificités de la discipline, le  maniement du microscope, dont je ne me suis jamais séparée. 

J’avais cependant envie d’omni pratique, et durant 20 ans, j’ai exercé mon métier en gardant  toujours un fort tropisme pour l’endodontie en cherchant toujours des formations qui pourraient  m’aider à aller plus loin. Via les réseaux sociaux, je me suis rapprochée d’un certain Stéphane SIMON,  que j’ai « suivi » et qui me semblait, en plus d’être brillant, très accessible et aussi tourné vers la  transmission. Alors, quand il m’a dit qu’il ouvrait une formation pour des praticiens expérimentés en  endodontie : l’Advanced Class, je n’ai pas hésité ! 

Grâce à cette formation, je me suis révélée, j’ai pris conscience de mes capacités : j’ai décidé de  « pivoter » dans mon activité et de m’orienter désormais en exercice exclusif de l’endodontie.  

Puis Stéphane m’a proposé de rester comme instructrice chez Endo Académie : la boucle est bouclée,  je recommence à transmettre ce que j’ai acquis.

Qu’est-ce que vous préférez dans votre métier ?

Dans mon métier, j’aime la précision et la minutie du geste. J’aime la biologie et la réflexion qui dirige  nos mains dans la thérapeutique. 

Enfin, j’ai toujours beaucoup aimé le contact humain, rendre notre profession plus avenante au yeux  des patients et je crois que j’y suis bien arrivée ; mais il faut reconnaître qu’avec la digue, les  interactions avec le patient sont limitées !

Est-ce que durant votre parcours professionnel, vous avez été confronté à des problématiques qu’une formation a résolu ? Lesquelles ?

Dans mon parcours professionnel, j’ai toujours souhaité continuer à me former, car dans certains  domaines, je suis sortie de la faculté sans suffisamment de notions, de bagages, pour me sentir apte  à me lancer seule : l’endodontie mécanisée quand elle est arrivée, l’implantologie, l’endodontie  guidée qui m’a permis de gérer les cas de pulpes particulièrement rétractées sans laquelle la dent  aurait été soit très délabrée, soit extraite. C’est très plaisant d’avoir plusieurs cordes à son arc ! 

Le mentorat, la transmission des savoirs par des confrères et des consœurs motivés et passionnés :  un vrai boost professionnel !

Avez-vous une anecdote professionnelle à partager avec vos pairs ?

Un confrère m’a adressé un patient pour trouver le trajet canalaire d’une de ses dents : une pointe  de connaissance sur l’anatomie dentaire et un microscope, le tour est joué ! La dent a pu être traitée  et conservée sur l’arcade.

Vous êtes instructrice pour notre formation Traitement de la Dent Permanente Immature, pouvez-vous nous présenter cette formation

La formation DPI est une formation ouverte à tout omnipraticien, pas uniquement aux  pédodontistes.  

Nous sommes tous confrontés un jour ou l’autre à la gestion d’un trauma, à une carie juxta pulpaire  chez un enfant, ou même aux conséquences d’un trauma dont la découverte se fait quelques années  plus tard. 

La connaissance de la biologie et des phénomènes qu’elle engendre est primordiale pour guider  notre thérapeutique. 

Quel geste adopter lorsque l’apex est ouvert, à quel âge, quels sont les matériaux disponibles, quel  matériau choisir, comment le mettre en œuvre, quel suivi pour ces patients, quelles sont les limites de ces thérapeutiques, quelles sont nos limites de praticiens ? 

Tout autant de questions qui attendent des réponses et probablement qui en feront naître d’autres !

Comment décririez-vous Endo Académie en trois mots ?

Indépendance, pédagogie et clinique. 

Quel conseil donneriez-vous aux futurs dentistes ?

Formez-vous, à tout âge, à tous niveaux ! 

Notre métier évolue très vite, les nouvelles technologies bouleversent nos acquis : imprimantes 3D,  les caméras optiques, les lasers…. Tout un univers qui bouscule nos habitudes pour aller plus loin !

Dr Claire Boussignac, chirurgien-dentiste et instructrice chez Endo Académie

Dr Claire Boussignac
Chirurgien dentiste

#Rencontre en Terre Dentaire

Dr Claire Boussignac, chirurgien-dentsite à Saint-Maur-des-Faussés et instructrice chez Endo Académie
DÉCOUVREZ NOS FORMATIONS >>

Nos formations en endodontie e-learning sont 100% prises en charge par le DPC

Découvrez nos formations
Participez à notre webinaire avec le Dr Stéphane Simon pour découvrir notre catalogue de formations et nos formats pédagogiques
📅 WEBINAIRE 23 avril, 19h30
Participez à notre webinaire de présentation avec le Dr Stéphane Simon
📅 WEBINAIRE 18 mars, 19h30
Découvrez nos formations