#34 – Le Sensipast, le lentulo qui débraye !

Le lentulo revient à la mode avec le développement des biocéramiques. Réputé pour être un instrument qui se fracture facilement, nombreux sont ceux qui n’osent plus y toucher.
Pourtant, prévenir la fracture de cet instrument est assez simple et c’est ce que je vous propose d’aborder cette semaine dans la nouvelle réponse d’expert d’Endo Académie.

Le lentulo, ce mauvais ami…

Il y a quelque temps, dans la réponse d’expert n°18, nous revenions sur l’intérêt que pouvait présenter le lentulo avec les biocéramiques pour l’obturation canalaire.

Décidément, cet instrument souffre d’une mauvaise réputation, probablement liée à des années de mauvaises utilisations.

Alors que les biocéramiques suscitent de plus en plus un intérêt, parfois même auprès des récalcitrants de la première heure, force est de constater que le remplissage d’un canal avec un lentulo est quand même bien pratique.

Et probablement la façon la plus simple et le plus sûre pour utiliser ces matériaux.

Pourtant, les praticiens échaudés par des années de fractures de ces instruments dans les canaux, ont l’impression de revenir en arrière avec des techniques obsolètes. La crainte du vissage de l’instrument et de sa fracture.

Comment prévenir la fracture du lentulo ?

Pour prévenir ces accidents, il suffit pourtant d’éviter de coincer l’instrument dans le canal. En effet, pour fracturer un instrument quel qu’il soit, celui-ci doit être bloqué en force dans le canal. Une fois bloqué et si le mouvement de rotation est maintenu par le contre angle, la fracture est inévitable. C’est ce que l’on appelle la fracture à la torsion, très connue et par les développeurs d’instruments endodontiques et la principale crainte des utilisateurs de la rotation continue.

Donc finalement, pour ne pas fracturer de lentulo, il suffit de ne pas le coincer. C’est simple.

Bien considérer qu’un lentulo n’est pas un instrument d’injection mais de remplissage. Il ne peut extruder le matériau dont il est enduit que s’il a de la place autour de lui.

Chercher à injecter au-delà de son extrémité en l’animant d’une vitesse de rotation importante conduira inévitablement à sa fracture.

Il est plutôt conseillé d’utiliser une vitesse de rotation lente (700 à 800 tours/minutes) et, bien entendu, de vérifier le sens de rotation. Les lentulo ont un pas à l’envers. S’il est utilisé avec un sens de rotation inversé (inverse de celui des aiguilles d’une montre) il aura tendance à se visser dans le canal, donc à se coincer et finalement se fracturer.

Le sensipast : un lentulo débrayable

Et puis il y a le Sensipast. Le lentulo fabriqué et distribué par FKG.

Sa différence ? Il est débrayable. C’est à dire que si l’instrument se bloque, il s’arrête de tourner malgré le fait que l’instrument rotatif soit toujours en action.

J’ai découvert cet instrument par hasard, et j’avoue avoir trouvé le concept plutôt intelligent.

Sur cette vidéo du Dr KLEBER CARVALHO on voit que dès que l’instrument est bloqué par une contrainte, un système de débrayage au niveau de la tête bloque la rotation de la partie active de l’instrument et prévient finalement tout risque de fracture. C’est tout bête mais il fallait y penser.

Il y a des instruments comme ceux-là que l’on découvre par hasard, et pourtant, qui sont plein de bon sens.

Je vous invite à l’essayer. Le Sensipast est proposé dans différents diamètres, différentes longueurs, par la société FKG.

A très bientôt

#Les Réponses d’Experts

Lire la vidéo
DÉCOUVREZ NOS FORMATIONS >>

Nos formations en endodontie e-learning sont 100% prises en charge par le DPC

ENDO-ACADÉMIE

Nos autres réponses d’expert

7 mai 2024

Réponse d'expert 97

#97 : 4 astuces pour mieux utiliser un localisateur d’apex

Vous utilisez un localisateur d’apex, et vous avez l’impression que parfois il n’est pas fiable ? Votre localisateur vous donne parfois des mesures qui vous semblent bizarres, et vous ne comprenez pas pourquoi ? Vous commencez à douter de votre appareil et regrettez de ne pas avoir acheté la Rolls des localisateurs, pensant qu’il est plus performant ? Sachez qu’avec quatre règles simples vous allez optimiser vos résultats et que finalement, votre appareil va très bien !

2 avril 2024

Réponse d'expert 96 : La fracture instrumentale est-elle une catastrophe ?

#96 : La fracture instrumentale est-elle une catastrophe ?

Le bris instrumental est l’un des événements le plus redouté et le plus stressant pour un dentiste au cours d’un traitement endodontique. Il n’arrive pas si souvent que ça, néanmoins ce type d’incident est très largement étudié, et on en parle beaucoup au sein de la communauté des dentistes. Mais est-ce vraiment si grave que cela, de casser un instrument ? Une dent présentant un fragment instrumental est-elle forcément à extraire ?

5 février 2024

#95 : Faut il préférer le traitement en une ou deux séances ?

S’il y a bien un sujet qui a divisé et qui continue de le faire en endodontie, c’est bien celui du nombre de séances recommandées pour réaliser un traitement canalaire. Faut-il utiliser une médication intra canalaire et différer l’obturation ? Est ce que le pronostic est vraiment amélioré si l’on fait le traitement en deux temps ?
Découvrez nos formations
Participez à notre webinaire avec le Dr Stéphane Simon pour découvrir notre catalogue de formations et nos formats pédagogiques
📅 WEBINAIRE 30 mai, 13h
Participez à notre webinaire de présentation avec le Dr Stéphane Simon
📅 WEBINAIRE 18 mars, 19h30
Découvrez nos formations